Catégories
Janaïne Golonka L'atelier des médiations de "Com'en Histoire"

Les médiations immersives de l’histoire : le cas de la tranchée de 14-18

Après un parcours universitaire spécialisé en médiation culturelle et communication, une carrière de presque 10 ans dans l’ingénierie et la gestion de projets culturels, Janaïne Golonka a repris le chemin de l’université pour continuer à réfléchir sur les enjeux de la médiation culturelle, en particulier quand elle implique des dispositifs numériques, et sur le concept d’immersion qui l’interroge depuis plusieurs années. Formée à l’école d’Avignon, ses travaux s’inscrivent dans la ligne des travaux de Jean Davallon, Daniel Jacobi, Yves Jeanneret ou encore de Patrick Fraysse, son directeur de thèse. Elle nous livre ici un billet dans le cadre de notre rubrique « l’Atelier des médiations » qui lui donne l’occasion de présenter son sujet de thèse.

Catégories
Les dialogues de "Com'en Histoire" Simone Balossino

Le pont qui ne dansait pas rond…

Notre troisième publication, éditée par les Editions Universitaires d’Avignon sort actuellement en librairie et s’intitule Scénographies Numériques du Patrimoine. Pour l’occasion, nous interrogeons un historien qui a lui aussi participé à un projet de scénographie numérique du patrimoine : la reconstitution numérique du Pont d’Avignon. L’objectif à l’initiative de ce projet était en effet d’offrir la possibilité de « re-visiter un site patrimonial de première importance pour comprendre, faire comprendre et rétablir virtuellement le lien entre les deux rives » (voir la présentation du projet ici). Nous revenons donc sur ce projet avec Simone Balossino, Maître de Conférences en histoire médiévale à l’université d’Avignon, chercheur au CIHAM1

  1. Simone Balossino, Maître de conférences en histoire médiévale à Avignon Université, est spécialiste d’histoire politique et urbaine ainsi que de l’histoire de la Provence entre les XIIe et XVe siècles. Il a notamment publié « I podestà sulle sponde del Rodano. Arles e Avignone nei secoli XII e XIII« , Italia communale e signorile, 7, Roma, Viella, 2015 ; avec R. Rao (dir.), « Ai margini del mondo comunale. Sedi del potere collettivo e palazzi pubblici dalle Alpi al Mediterraneo / Aux marges du monde communal. Lieux du pouvoir collectif et palais publics des Alpes à la Méditerranée », Storie di Paesaggi Medievali 3, 2020. []
Catégories
Laurent Macé Les dialogues de "Com'en Histoire"

La médiation de l’histoire médiévale, une question de sens …

Alors que notre dernier dialogue remonte à décembre 2019 et malgré une année plus que chaotique, l’année 2020 a été studieuse pour l’équipe de Com’en Histoire qui a planché sur le troisième opus de nos journées d’étude Sic&Histoire#3 avec la publication très prochaine aux Editions Universitaires d’Avignon d’un ouvrage collectif portant sur les scénographies numériques des patrimoines. La sortie de cette publication fera bien sûr l’objet d’une présentation sur notre carnet mais en cette rentrée universitaire, c’est avec un dialogue que nous redonnons vie à cet espace de partage et de réflexion à distance… Laurent Macé1 est actuellement professeur en Histoire médiévale à l’Université de Toulouse 2 Jean-Jaurès (UT2J). Spécialiste de l’histoire du Midi de la France, il étudie plus particulièrement les comtes de Toulouse aux XIIe et XIIIe siècles et s’intéresse aux modes de représentation du pouvoir à travers l’héraldique et la sigillographie. Ce dialogue est l’occasion de revenir sur la distinction délicate entre ces deux notions de médiation et de vulgarisation mais aussi de s’interroger sur le concept de médiévalisme que nous travaillons à travers différents projets personnels.

  1. Il a plus récemment publié : 1. Les comtes de Toulouse et leur entourage (XIIe-XIIIe siècles). Rivalités, alliances et jeux de pouvoir, Toulouse, Privat, 2000. 2. Entre histoire et épopée. Les Guillaume d’Orange (IXe-XIIIe siècles). Hommage à Claudie Amado, Toulouse, CNRS-Université Toulouse-Le Mirail, collection Méridiennes, 2006. 3. Catalogues raimondins (1112-1229). Actes des comtes de Toulouse, ducs de Narbonne et marquis de Provence, Toulouse, Archives municipales de Toulouse, 2008. 4. La majesté et la croix : Les sceaux de la maison des comtes de Toulouse (XIIe-XIIIe siècle), Toulouse, Presses Universitaires du Midi, 2018. 5. Simon de Montfort (c. 1170- 1218). Le croisé, son lignage et son temps, Turnhout, Brepols, 2020 (en collaboration avec M. Aurell et G. Lippiatt). []
Catégories
Aurélien Vigouroux Les dialogues de "Com'en Histoire"

La médiation ou le choc des représentations…

Après avoir donné la parole à des chercheurs en Histoire de l’Art, en Archéologie et en Sciences de l’Information et de la Communication, mais aussi à des institutionnels du monde des bibliothèques et des musées, Com’ en Histoire déplace aujourd’hui son regard et tente d’observer plus finement le processus de fabrication des dispositifs de « médiations culturelles » en interrogeant un des concepteurs de ces systèmes de médiation.

Aurélien Vigouroux est aujourd’hui muséographe, spécialiste des « médiations innovantes », de l’archéologie et de la muséographie interactive. Après un parcours universitaire couronné d’un DEA en « Archéologie médiévale » à l’Université de Toulouse et complété par un Master 2 professionnel en « Culture et Communication » à l’Université d’Avignon, il travaille quelques années comme chef de projet au sein d’une société de production et d’installation d’équipements muséographiques interactifs et multimédias. En 2011 il crée AVE Culture, bureau d’ingénierie qui accompagne la mise en œuvre de projets culturels depuis leur écriture initiale (intentions cadres, avant-projets, scénarios, etc.) à leur formalisation en pièces techniques (fiches dispositifs, cahiers des charges, annexes, etc.).