Catégories
Audrey Tuaillon Demésy Les dialogues de "Com'en Histoire"

L’histoire mise en vie ou l’apprentissage “par corps”…

En cette période où l’année universitaire arrive à sa fin, nous repartons, avec ce nouveau Dialogue, du côté de l’histoire vivante et de la reconstitution historique tant prisée durant la période estivale, avec une nouvelle discussion engagée avec Audrey Tuaillon Demésy, docteure en sociologie et Maître de Conférences en STAPS à l’Université de Franche-Comté (laboratoire C3S, EA 4660). Sa thèse soutenue en 2011 portait sur l’histoire vivante médiévale et ses travaux de recherche actuels portent sur les activités de loisirs dites “alternatives” (telles que la reconstitution historique, le quidditch, les concerts punk, etc.). Elle est responsable du programme ANR Aiôn (Socio-anthropologie de l’imaginaire du temps. Le cas des loisirs alternatifs), qui cherche à délimiter la notion d’imaginaire pour mieux comprendre le fonctionnement de ces loisirs “non traditionnels”. Ce dialogue nous permet de revenir sur les différentes façons d’interpréter et  de vivre l’histoire au quotidien, à partir de pratiques aujourd’hui largement partagées. Le regard socio-anthropologique d’Audrey Tuaillon Demésy donne à voir une histoire incarnée par des gestes et des techniques, fortement ancrée dans le contemporain. 

Catégories
Aurélie Albaret L'atelier des médiations de "Com'en Histoire"

Mise en abîme du patrimoine archéologique maritime

En ce début d’année 2021, la recherche reprend sur Com’en Histoire avec une nouvelle contribution à « l’Atelier des médiations ». Après un cursus scolaire fondé sur l’art, son histoire et ses pratiques, une forte implication dans le secteur associatif de l’archéologie sous-marine et plus de dix ans de carrière indépendante en réalisation audiovisuelle, Aurélie Albaret entreprend une conversion à la recherche au sein du CRESEM (Centre de Recherches sur les Sociétés et Environnements en Méditerranées) auprès d’Esteban Castner-Munoz et Virginie Soulier. Fortement influencée par les travaux de Patrick Fraysse au Lerass (Laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales), son projet de thèse interroge le document archéologique maritime dans ses valeurs documentaire et symbolique.

Catégories
Eva Sandri L'atelier des médiations de "Com'en Histoire"

Musée et médiation par le numérique : vers une approche critique

Notre rubrique l’“Ateliers des médiations” accueille aujourd’hui une nouvelle auteure, Eva Sandri, qui a accepté de publier dans Com’en Histoire le compte-rendu de sa thèse en Sciences de l’information et de la communication soutenue en décembre 2016 à l’Université d’Avignon et réalisée en cotutelle avec l’Université du Québec à Montréal, sous la direction de Cécile Tardy et de Catherine Saouter. Intitulée L’imaginaire des dispositifs numériques pour la médiation au musée d’ethnographie, ce travail est l’occasion de déconstruire la grande majorité des discours d’escorte qui accompagnent encore aujourd’hui l’exploitation des dispositifs numériques par les musées, discours le plus souvent marqués par un surenchérissement permanent et par une fonction thaumaturgique qui vantent la fonction d’interactivité, d’intuitivité et d’immatérialité de ces dispositifs (Jeanneret, 20111 ; Labelle, 2008). Les musées sont largement concernés par ces discours, chaque acquisition d’un dispositif numérique pour la médiation (du CD Rom à la table tactile) s’accompagnant d’un cortège d’attentes et de promesses importantes concernant le futur usage du visiteur (Davallon et Le Marec, 2000).

  1. Jeanneret (Yves). 2011. Y-a-t-il vraiment des technologies de l’information? Villeneuve d’Ascq : Presses Universitaires du Septentrion. []