Categories
Les dialogues de "Com'en Histoire" Marion Fontaine

De nouvelles formes d’écriture de l’histoire ou l’art de peindre le gris…

Après avoir interrogé en mai dernier Claire Judde de Larivière sur les rapports complexes entre l’histoire et l’espace public, c’est aujourd’hui au tour de Marion Fontaine, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université d’Avignon, d’être soumise à la question. Marion Fontaine s’est en effet essayée à de « nouvelles » formes d’écriture de la recherche qui nous intéressent à plus d’un titre au sein de Com’en Histoire, notamment parce que celles-ci sortent de l’écrit traditionnel. En plus d’avoir publié ouvrages et articles, elle a ainsi été commissaire d’exposition pour une exposition dédiée à Jean Jaurès et auteure d’un documentaire audiovisuel, Sous l’oeil des houillères, co-écrit avec Richard Berthollet. Après l’avoir interrogée sur ses méthodologies de recherche en histoire, nous essaierons de voir à partir de ses propos, comment l’historien peut s’adapter à ces nouvelles formes d’écriture de la recherche, en suppléant largement l’image au texte.

Categories
L'atelier des médiations de "Com'en Histoire"

Le documentaliste au musée : quelle contribution à la conception des expositions ?

En cette période de rentrée universitaire, la recherche reprend sur Com’en Histoire avec une nouvelle contribution à « l’Atelier des médiations ». Ce billet présente les résultats de l’enquête menée dans le cadre de son mémoire par Emeline Thouveny, étudiante du master Stratégie du développement culturel –  Médiations de la Culture et des Patrimoines (aujourd’hui master Culture et Communication – Médiations, Musées, Patrimoine) de l’université d’Avignon. Entrepris entre 2016 et 2018 sous la direction de Julie Deramond, ce travail avait pour objectif d’analyser la participation des documentalistes à la conception des expositions muséales. Il s’appuie pour cela sur une enquête menée auprès des documentalistes du musée du Louvre. Retour sur les réflexions soulevées par cette étude…

Categories
Actualités réflexives La recherche de "Com'en Histoire"

Exposer le patrimoine, entre innovations d’usage et temporalités multiples

Le 26 mai dernier, j’ai été invitée à animer une table-ronde au côté de Sophie Fontan, chargée de la stratégie numérique et de l’événementiel au sein du Musée d’Aquitaine de Bordeaux. Ce dialogue s’est tenu dans le cadre d’un colloque de doctorants et jeunes docteurs organisé par Rime Fetnan et Nina Mansion, doctorantes à l’Université Bordeaux Montaigne, sous le titre « Expositions et médias : enjeux d’une dialectique actuelle ».

Étaient réunis autour de la table Alexandra Dromard, responsable des projets de médiation numérique du Centre des Monuments Nationaux, Jean-Alain Pigearias, en charge de l’ingénierie culturelle de Cap Sciences, Aurélien Vigouroux, muséographe et gérant d’AVE Culture, et enfin Xavier Villebrun, directeur du patrimoine de la ville de Laval. Il s’agissait plus précisément de s’interroger sur les formes de valorisation du patrimoine monumental permises par les médias numériques. Les discussions ont été particulièrement riches et nous ont ainsi donné l’occasion de faire le point sur un certain nombre de sujets. Je me propose de résumer rapidement ici ces échanges afin de garder une trace des thèmes abordés ainsi que des constats formulés.