Catégories
La recherche de "Com'en Histoire" Notes Publications des membres

Fin de l’histoire pour l’aventure Com’en Histoire

Ouvrons ce dernier billet en rappelant un constat désormais largement partagé par la communauté académique : les carnets de recherche en ligne modifient en profondeur la façon dont nous communiquons et nous vulgarisons la recherche. Mais ils modifient également la façon dont nous pouvons désormais faire de la recherche, en créant des lieux à l’écart des injonctions académiques, véritables espaces inter-institutionnels qui permettent de dépasser les frontières traditionnelles de nos laboratoires et équipes de recherche. C’est en tout cas ce que nous semble prouver ce carnet, ouvert en 2013 et qui comptabilise, 10 ans plus tard, près d’une soixantaine de billets dont vingt-cinq Dialogues et onze Ateliers des médiations

Scientifiques séparés sur le plan géographique mais travaillant sur des thématiques proches, ce carnet a accompagné et donné vie et corps à nos réflexions communes qui questionnent, au sens large, les évolutions contemporaines en termes de communication patrimoniale. Dès l’origine transdisciplinaire et ouvert aux acteurs et praticiens de terrain, ce carnet a ainsi matérialisé pendant toutes ces années les réseaux et liens qui se sont tissés entre chercheurs, chercheuses, acteurs et professionnelles de la culture. Les dialogues, notamment, recueillis sur le temps long – les premiers ayant été publiés dès 2013 – connaissent aujourd’hui une seconde vie, réunis et discutés dans un ouvrage publié au sein de la collection “Passion du Patrimoine” des Editions Universitaires d’Avignon, jeune structure éditoriale qui œuvre également à la publication en libre accès en étant présente sur hypotheses.org et sur OpenEditionBooks. Cette collection ayant été pensée comme une passerelle entre des spécialistes de la “chose patrimoniale” et un public plus large, il nous semble ainsi que la boucle est bouclée puisque nous restons fidèle à la motivation qui a été la nôtre lorsque nous avons ouvert cette fenêtre numérique sur notre laboratoire à ciel ouvert.

Aux termes de cette aventure de 10 ans, nous tenons à remercier chaleureusement l’ensemble de nos collègues universitaires, étudiants et étudiantes ainsi que partenaires culturels qui ont accepté de participer à cette écriture collective et publique, et plus particulièrement les vingt et un scientifiques, experts et professionnelles qui se sont prêté au jeu et à la question, acceptant de décortiquer avec distance leurs propres façons de dire et de faire patrimoine. En nous donnant leur accord pour republier leur dialogue au sein de cet ouvrage collectif portant haut, sous des termes que nous espérons simples, la question de la patrimonialisation, ils et elles nous montrent aussi leur confiance dans la qualité de notre travail éditorial1. A cet égard, nous avons une pensée particulière pour Jean Davallon qui a accepté de dialoguer avec nous lors de la préparation de cet ouvrage ; revenant sur ses propres travaux et sa longue et riche carrière universitaire, il nous offre, avec générosité, un entretien inédit sur les liens unissant l’histoire, le patrimoine et la communication.

Il est temps désormais que ce carnet devienne lui-même un objet d’histoire, c’est-à-dire une archive ouverte et accessible à toutes et tous sur la longue durée grâce à l’accompagnement sans faille des équipes d’hypotheses.org…

Gageons que de notre côté nous poursuivrons notre collaboration, sous d’autres formes et d’autres cieux dans les années à venir !

Disponible sur OpenEdition Books (lecture gratuite sur écran, epub et pdf) : https://books.openedition.org/eua/



Citer ce billet
Jessica de Bideran (2023, 20 avril). Fin de l’histoire pour l’aventure Com’en Histoire. Com'en Histoire. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mibk

  1. Pour en savoir plus sur ce travail éditorial, nous renvoyons à la présentation faite sur le carnet de recherche des EUA : https://eua.hypotheses.org/12096. []

Par Jessica de Bideran

Jessica de Bideran est maîtresse de conférences à l'université Bordeaux Montaigne. Chercheuse au MICA, elle participe ainsi à plusieurs programmes de recherche où il est question de numérisation et de valorisation numérique des patrimoines (monumental, documentaire, littéraire, etc.)...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search