Categories
Les dialogues de "Com'en Histoire" Marion Fontaine

De nouvelles formes d’écriture de l’histoire ou l’art de peindre le gris…

Après avoir interrogé en mai dernier Claire Judde de Larivière sur les rapports complexes entre l’histoire et l’espace public, c’est aujourd’hui au tour de Marion Fontaine, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université d’Avignon, d’être soumise à la question. Marion Fontaine s’est en effet essayée à de « nouvelles » formes d’écriture de la recherche qui nous intéressent à plus d’un titre au sein de Com’en Histoire, notamment parce que celles-ci sortent de l’écrit traditionnel. En plus d’avoir publié ouvrages et articles, elle a ainsi été commissaire d’exposition pour une exposition dédiée à Jean Jaurès et auteure d’un documentaire audiovisuel, Sous l’oeil des houillères, co-écrit avec Richard Berthollet. Après l’avoir interrogée sur ses méthodologies de recherche en histoire, nous essaierons de voir à partir de ses propos, comment l’historien peut s’adapter à ces nouvelles formes d’écriture de la recherche, en suppléant largement l’image au texte.