Archives du mot-clé Corpus numériques

La médiation numérique, l’art et la manière de faire chanter les sources…

Jean-François Sibers est actuellement chef du Service des collections, de l’information et de la communication de la DRAC Aquitaine où il mène avec ses équipes une politique de gestion documentaire numérique originale à plus d’un titre pour une institution culturelle publique. C’est en ce sens que nous avons souhaité l’interroger sur sa pratique de professionnel du « patrimoine numérique ». Son témoignage propose une réflexion générale sur des notions qu’exploitent aussi bien les historiens, historiens de l’Art et experts du patrimoine que les chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication, qu’il s’agisse de la médiation, du document ou encore de la réception. Par-là même, il éclaire, nous semble-t-il, le périmètre de ce qui est aujourd’hui nommée la « médiation numérique » tout en permettant de mieux saisir les enjeux contemporains des politiques culturelles de numérisation patrimoniale. Continuer la lecture de La médiation numérique, l’art et la manière de faire chanter les sources… 

Edition numérique des manuscrits médiévaux d’Aquitaine

Parmi le très grand nombre de manuscrits qui furent produits au Moyen Age en Aquitaine ou qui y parvinrent depuis cette époque – la nuance est d’importance pour le chercheur – une part importante est aujourd’hui conservée au sein des collections publiques de cette région1. Une sélection des plus remarquables d’entre eux sont désormais consultables en ligne à partir d’une édition numérique intitulée « Manuscrits médiévaux d’Aquitaine » et produite par l’agence Écla et la Banque numérique du savoir d’Aquitaine, grâce notamment à l’aide financière de l’Etat (DRAC Aquitaine), des villes et départements qui assurent la conservation de ces fonds, du soutien intellectuel des chercheurs de l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (CNRS) et de l’Université Bordeaux Montaigne. Continuer la lecture de Edition numérique des manuscrits médiévaux d’Aquitaine 

  1. Je remercie tout particulièrement Pascal Ricarrère, qui a participé à la réalisation de l’exposition virtuelle de ces manuscrits, pour les différentes discussions que nous avons eues sur ce projets et qui transparaissent largement dans ce billet []