Archives du mot-clé Communication

Capture écran de la cartographie proposée par Visit 47, Crédits GMT édition et CD 47, 2014.

Guide numérique et mise en scène du territoire

A l’occasion du dernier numéro de la revue Etudes de Communication interrogeant les médiations patrimoniales et leur rapport à la culture numérique, dirigé par Cécile Tardy et Lise Renaud, Patrick Fraysse et moi-même avons produit un article rédigé suite à l’expérimentation de l’application de visite du territoire lot-et-garonnais et de ses patrimoines, Visit 47. Cet article s’intéresse notamment aux discours de valorisation et couches documentaires proposés par l’application de visite, dispositif hybride qui mêle tout à la fois médiation patrimoniale et stratégie de communication touristique. A travers l’analyse de ces éléments de re-présentations, nous observons comment une collectivité territoriale participe à la redéfinition de son patrimoine, non plus seulement monumental, mais aussi paysager, culinaire ou encore folklorique. Nous publions ici le résumé de ce texte.

Continuer la lecture de Guide numérique et mise en scène du territoire 

L’archéologie virtuelle, une injonction communicationnelle contrariée…

Comme nous tentons de l’analyser à travers ce carnet, le contexte médiatique contemporain influence considérablement les activités communicationnelles des sphères historiques, archéologiques et plus globalement patrimoniales. Celles-ci se doivent désormais de diffuser le plus largement possible leurs découvertes pour justifier les investissements économiques effectués par les pouvoirs publics mais aussi pour sauvegarder un patrimoine sans cesse en péril. Sciences historiques et patrimoine semblent se confondre dans l’esprit des publics comme des politiques à l’ère du « tout patrimoine« . Cette confusion est régulièrement renforcée par les discours des médias et autres industries culturelles qui créent une événementialisation des discours scientifiques : Semaine de la Science, Week-end de l’Archéologie ou Journées du Patrimoine convoquent chercheurs et experts venant exposer les avancées des recherches historiques ou expliquer le patrimoine. Dans ces conditions, des réseaux d’acteurs se mettent en place afin de répondre aux exigences de la science mais aussi d’occuper le terrain des médias en répondant à leurs besoins d’images. C’est dans le cadre de ces réflexions que nous souhaitons aujourd’hui donner la parole à Sophie Madeleine, docteur en Études anciennes, ingénieur de recherche à l’Université de Caen et fortement impliquée dans la restitution de la Rome du IVe siècle menée par l’équipe « Plan de Rome« . Continuer la lecture de L’archéologie virtuelle, une injonction communicationnelle contrariée… 

Pourquoi, pour qui « Com’en Histoire » ?

Cité de Chaillot, ancien musée de sculpture comparée, trois statues du portail Royal de la cathédrale de Bordeaux, carte postale éd. Neurdein. N° de cliché: 1204.
Cité de Chaillot, ancien musée de sculpture comparée, trois statues du portail Royal de la cathédrale de Bordeaux, carte postale éd. Neurdein. N° de cliché: 1204.

Ce carnet vise à (ré)interroger les liens entre les Sciences de l’Information et de la Communication et l’Histoire. Il s’agit de mettre en place une réflexion interdisciplinaire réunissant des chercheurs en SIC, en Histoire, en Histoire de l’art et de la musique, en Archéologie, en patrimoine et muséologie, pour lesquels toutes les questions qui concernent le document, les médias et médiations, comme les problématiques de réception, d’usages de l’histoire ou de patrimonialisation sont importantes.

Plus précisément, les thématiques qui seront abordées sont les suivantes :
– Étude des processus, des productions et des usages de l’information et de la communication en histoire ou dans l’histoire ;
– Étude des représentations et de la réception de l’histoire ;
– Étude des processus de médiation et de médiatisation de l’histoire, de l’archéologie et du patrimoine.
– Approche communicationnelle de la circulation des savoirs ou des objets d’histoire et particulièrement de la période médiévale.

Nous espérons ainsi à termes fédérer un réseau de chercheurs intéressés par ses sujets.