Archives pour la catégorie Publications des membres

Mise en exposition et mobilisation numériques des mémoires des bastides du Sud-Ouest

A l’occasion du dernier numéro de la revue Les Cahier du numérique, portant sur les mémoires en ligne et dirigé par Rémy Besson et Claire Scopsi, Patrick Fraysse et moi-même avons produit un article rédigé suite à la découverte, durant l’été 2015, de Bastideum, véritable centre d’interprétation de la bastide de Monpazier (24) ouvert en juillet 2013. Cet article interroge notamment l’impact du numérique sur la formation et la circulation de mémoires « patrimoniales » parfois concurrentes. Nous publions ici l’introduction de ce texte.

Continuer la lecture de Mise en exposition et mobilisation numériques des mémoires des bastides du Sud-Ouest 

Capture écran de la cartographie proposée par Visit 47, Crédits GMT édition et CD 47, 2014.

Guide numérique et mise en scène du territoire

A l’occasion du dernier numéro de la revue Etudes de Communication interrogeant les médiations patrimoniales et leur rapport à la culture numérique, dirigé par Cécile Tardy et Lise Renaud, Patrick Fraysse et moi-même avons produit un article rédigé suite à l’expérimentation de l’application de visite du territoire lot-et-garonnais et de ses patrimoines, Visit 47. Cet article s’intéresse notamment aux discours de valorisation et couches documentaires proposés par l’application de visite, dispositif hybride qui mêle tout à la fois médiation patrimoniale et stratégie de communication touristique. A travers l’analyse de ces éléments de re-présentations, nous observons comment une collectivité territoriale participe à la redéfinition de son patrimoine, non plus seulement monumental, mais aussi paysager, culinaire ou encore folklorique. Nous publions ici le résumé de ce texte.

Continuer la lecture de Guide numérique et mise en scène du territoire 

Un cas d’école pour les services d’archives

A l’occasion de la publication en ligne du dernier numéro de la revue Les Enjeux, je me permets de présenter ici l’article que j’ai rédigé dans le cadre du dossier intitulé « Patrimoine et collections numériques : politiques, pratiques professionnelles, usages et dispositifs », dossier dirigé par Viviane Clavier et Céline Paganelli.

…quand médiation et dispositif numérique éloignent le document

Transformant l’archive, document d’histoire, en objet culturel et trivial1, la numérisation de masse du patrimoine documentaire promue par les pouvoirs publics soulève des enjeux importants de description, de circulation et d’appropriation de ces ressources. D’abord débattue sous l’angle économique et législatif, suite notamment au bras de fer qui opposa en 2009 la BnF et Google2, la numérisation du patrimoine écrit interroge les professionnels de la documentation et engendre des modifications juridiques, techniques et organisationnelles3 dont les impacts sont encore difficiles à cerner.

Face à cette injonction d’ouverture et d’accessibilité, il incombe en effet aux institutions culturelles détentrices de fonds numérisés de créer des écosystèmes de connaissances riches et intuitifs tout en visant des usagers dont les pratiques demeurent complexes à saisir. Or, la réalisation de ces outils de consultation documentaire suppose de réunir autour d’un objectif commun, une pluralité d’acteurs dont les logiques professionnelles parfois divergent. Cette « polyphonie patrimoniale »4 n’est pas sans conséquence sur la circulation de l’objet document. Support transmettant de l’information, la ressource archivistique condense une matérialité tangible et une virtualité de sens qui se voit actualisée lors de sa réception par le lecteur. Or, si la reproduction digitale annule cette « expérience auratique » de l’archive5, le substitut numérique n’en est pas moins le véhicule d’une expérience cognitive qui s’appuie sur une spatialisation des connaissances via l’écran de consultation. Les mises en scène numériques du substitut influencent dès lors fortement l’activité de lecture qui se voit encadrée par le dispositif, et, conséquemment, par les professionnels qui le construisent.

Continuer la lecture de Un cas d’école pour les services d’archives 

  1. Jeanneret, Yves (2008), Penser la trivialité. Vol. 1 : La vie triviale des êtres culturels, Paris : Hermès-Lavoisier. []
  2. Dufrêne, Bernadette, Ihadjadene, Madjid et Bruckmann, Denis (2013), Numérisation du patrimoine : quelles médiations ? Quels accès ? Quelles cultures ?, Paris : Hermann. []
  3. Brun-Picard, Céline et Lallich-Boidin, Geneviève (2011), « L’accès au patrimoine écrit en ligne : analyse structurelle et réflexion prospective sur un cas français », Les Enjeux de l’information et de la communication. []
  4. Both, Anne et Garcia, Guillaume (2014), « Le chercheur, l’archiviste et le webmaster : la polyphonie patrimoniale ? Le cas BEQuali, banque d’enquêtes qualitatives en sciences sociales », (353-364), in Dufrêne, Bernadette (dir.), Heritage and digital Humanities, Berlin : LIT. []
  5. Klein, Anne, et Lemay, Yvon (2014), « Les archives à l’ère de leur reproductibilité numérique », (37-50), in La médiation numérique. Renouvellement et diversification des pratiques. Actes du colloque Documents numériques et société, Zagreb, 2013, Paris : de Boeck, ADBS. []

Modalités de circulation et d’appropriation du patrimoine à travers les ressources numériques : le cas des « monuments augmentés »

Suite à la récente publication des actes du colloque HERITAGE AND DIGITAL HUMANITIES qui s’était tenu à Paris aux Archives nationales en juin 2012, Patrick Fraysse et moi-même proposons ici la version française et illustrée de notre communication éditée dans le présent volume sous le titre « How heritage circulates and is appropriated using digital resources : the case of enchanced monuments ».

Continuer la lecture de Modalités de circulation et d’appropriation du patrimoine à travers les ressources numériques : le cas des « monuments augmentés »