Tous les articles par Patrick Fraysse

Les médiations muséales, un nouveau paysage en mutation…

DAI6
Département des arts de l’Islam, musée du Louvre. Photo option métier du patrimoine/Département Infocom/IUT Paul Sabatier Toulouse. Janvier 2016

Yannick Lintz est actuellement conservateur générale du patrimoine au Musée du Louvre et directrice du département des arts de l’Islam (DAI). Elle poursuit depuis 25 ans une carrière de conservateur de musée, en région et au Louvre. Elle a également été en charge de la question de l’éducation aux musées et au patrimoine auprès de Jack Lang, Ministre de l’Education nationale entre 2000 et 2002. Par ailleurs elle a enseigné la question des enjeux de valorisation du patrimoine et de médiation culturelle à l’Université Paris 1 entre 2001 et 2015. Elle intervient aujourd’hui sur ces mêmes thématiques à l’Université francophone Senghor d’Alexandrie.

L’entretien qu’elle nous a accordé fait le lien et prolonge les propos des précédents dialogues de ce carnet de recherche.  L’exemple concret du département des arts de l’Islam au musée du Louvre et les réflexions actuelles menées sur les projets de dispositifs de médiation destinés au futur musée du Louvre Abu Dhabi permettent à Yannick Lintz de proposer une réflexion stimulante sur la médiation et ses mutations. Continuer la lecture de Les médiations muséales, un nouveau paysage en mutation… 

Sic&Histoire #2 – Journée scientifique du 23 mars 2016

Sic&Histoire #2  : Mémoires, Histoire et Médiation : approches croisées

La 2e journée scientifique de notre réseau aura lieu le Mercredi 23 mars 2016 à l’IUT Paul Sabatier à Toulouse. Soutenue par l’équipe MICS du LERASS, l’organisation et la responsabilité scientifique seront assurées par Patrick Fraysse, MCF HDR en SIC à l’IUT de Toulouse, Jessica de Bideran, post doctorante en Humanités numériques à l’Université Bordeaux Montaigne et Julie Deramond Avignon, MCF en SIC à l’Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse.

Cette deuxième journée scientifique programmée le mercredi 23 mars 2016 est combinée avec les journées scientifiques de MUSSI (qui auront lieu les 2 jours précédents, les lundi 21 mars et mardi 22 mars 2016 à l’ENFA à Toulouse) avec lesquelles elle partage la thématique « médiation et mémoire ». Continuer la lecture de Sic&Histoire #2 – Journée scientifique du 23 mars 2016 

La médiation ou le choc des représentations…

Après avoir donné la parole à des chercheurs en Histoire de l’Art, en Archéologie et en Sciences de l’Information et de la Communication, mais aussi à des institutionnels du monde des bibliothèques et des musées, Com’ en Histoire déplace aujourd’hui son regard et tente d’observer plus finement le processus de fabrication des dispositifs de « médiations culturelles » en interrogeant un des concepteurs de ces systèmes de médiation.

Aurélien Vigouroux est aujourd’hui muséographe, spécialiste des « médiations innovantes », de l’archéologie et de la muséographie interactive. Après un parcours universitaire couronné d’un DEA en « Archéologie médiévale » à l’Université de Toulouse et complété par un Master 2 professionnel en « Culture et Communication » à l’Université d’Avignon, il travaille quelques années comme chef de projet au sein d’une société de production et d’installation d’équipements muséographiques interactifs et multimédias. En 2011 il crée AVE Culture, bureau d’ingénierie qui accompagne la mise en œuvre de projets culturels depuis leur écriture initiale (intentions cadres, avant-projets, scénarios, etc.) à leur formalisation en pièces techniques (fiches dispositifs, cahiers des charges, annexes, etc.). Continuer la lecture de La médiation ou le choc des représentations… 

Le laboratoire des médiations au Louvre : une vulgarisation exigeante…

En ce mois de juillet 2015, au moment où les musées sont envahis par les touristes de toutes nationalités, Com’ en Histoire vous propose de lever le voile sur un aspect bien souvent ignoré des visiteurs, le « laboratoire des médiations » d’un musée. Nous nous interrogeons tous sur la meilleure façon d’accueillir les publics, de donner envie de pousser la porte d’entrée et surtout de revenir. Quels dispositifs inventer pour rapprocher les publics des œuvres, quel sens leur donner, comment vulgariser l’histoire de l’art ? Etc. Pour répondre à ces questions sur la médiation culturelle, nous avons choisi d’observer ce qui se passe dans les coulisses du « plus grand musée du monde », le musée du Louvre à Paris où nous supposons que la réflexion sur la médiation culturelle est une préoccupation permanente pour accueillir plus de 9 millions de visiteurs par an.
C’est donc Marina-Pia Vitali, sous-directrice de la médiation dans les salles, à la Direction de la Médiation et de la programmation culturelle au musée du Louvre qui répond à nos trois questions. Elle occupe depuis 2014 ce poste qui rassemble, dans ce qu’on pourrait appeler un « schéma général de la médiation », la conception, la production et la programmation de la signalétique, de la médiation humaine et des outils d’interprétation et d’aide à la visite. Autant d’opérations, d’outils, de dispositifs qui s’interposent entre les œuvres et le public pour créer du lien, la plupart du temps de manière transparente. Continuer la lecture de Le laboratoire des médiations au Louvre : une vulgarisation exigeante… 

Le devenir patrimoine du monde


Aujourd’hui tout est patrimoine ou est susceptible de le devenir. La diversité des mots qui servent à désigner le patrimoine témoigne de l’extrême vitalité de ce domaine dans la société. Aussi, passer le patrimoine en revue devient compliqué voire impossible. Pourtant on n’en a jamais autant parlé dans les médias et les musées multiplient les manifestations sur le sujet sous la forme d’expositions et de colloques. Le patrimoine, ce sont d’abord des objets que l’on collectionne, des traces du passé et des lieux de mémoire que l’on repère ou invente un peu partout, des monuments innombrables parfois « historiques », mais aussi des instruments, des savoir-faire, des coutumes, des processus, etc. Le patrimoine est donc multiforme,  tout à la fois culturel et naturel, matériel et immatériel, mais aussi scientifique, technique, industriel ou universitaire, etc. Les muséums d’histoire naturelle vont mettre leur propre histoire au centre de leurs préoccupations en 2015.

Continuer la lecture de Le devenir patrimoine du monde 

La documentation au musée, des documents partagés…

Gérard Régimbeau est aujourd’hui professeur des universités en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Paul Valéry de Montpellier. Ces recherches, menées au LERASS-CERIC (Laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences sociales-Cercle d’étude et de recherche en information et en communication), portent de manière générale sur les notions de document, d’image et de médiation. Ce sont particulièrement les questions relatives aux médiations de l’information spécialisée en art contemporain, aux liens entre image, art et documentation et à la théorie du document qui sont au centre de sa réflexion. Il a par exemple récemment dirigé le numéro 22 (janvier 2014) de la revue Culture et musées qui interrogeait le lien entre documentation et objet muséal ou patrimonial : « Documenter les collections, cataloguer l’exposition« . Cette approche documentologique des collections patrimoniales et de musée à l’heure du numérique, permet d’actualiser le statut des objets rassemblés au musée ou dans des listes, que ce soient les expôts présentés ou les dossiers et catalogues qui en font l’inventaire ou en permettent la gestion, quelque soit le médium utilisé. Ces recherches dans le domaine muséal viennent compléter des travaux qu’il mène depuis une quinzaine d’année sur les liens entre documentation et savoirs et sur les processus de médiation dans la culture. Il a, par exemple, dirigé avec Caroline Courbières le numéro 68 (2006) de la revue Sciences de la société  sur les « Dimensions sociales du document«  et consacré son habilitation à diriger des recherches (HDR), soutenue en 2006 au « sens “inter-médiaire” : recherches sur les médiations informationnelles des images et de l’art contemporain ». Faisant suite à un colloque qu’il a organisé avec le CERIC, il a assuré, en prolongement, la direction d’un numéro de Communication et management (n° 1, 2014) sur « Arts et industries créatives : perspectives communicationnelles ». Continuer la lecture de La documentation au musée, des documents partagés… 

Document et musée : « Visiter la documentation »

La dernière livraison de la revue Documentaliste Sciences de l’information, celle de juin 2014 (n°2, vol 51) propose un dossier sur une question en vogue en ce moment, et qui fait écho aux thématiques de ce carnet, tant sur le plan du contenu, le lien entre document et musée, que sur la forme des articles qui donnent la parole à des chercheurs et à des praticiens des musées, dans un dialogue fructueux ;-). Il s’agit de présenter le passage du « discours sur l’oeuvre à la médiation culturelle ». Continuer la lecture de Document et musée : « Visiter la documentation » 

Sic&Histoire #1 – Journée scientifique du 8 novembre 2013

Le vendredi 8 novembre, la première journée scientifique du réseau Sic&Histoire aura lieu à Toulouse et proposera de débattre sur la notion de document et ses dérivés (donnée, archive, source, matériaux de travail…). Cette approche documentologique de l’histoire permettra  d’interroger le concept de document, concept commun aux SIC et à l’Histoire, mais pourtant utilisé ou pensé différemment.Aujourd’hui l’écrit (volumen, codex, écrit d’écran) n’est plus la seule source documentaire pour l’histoire. Les historiens, les historiens de l’art, les archéologues considèrent depuis longtemps comme document tout ce qui a été légué par le passé. Des tableaux, des images, des monuments, des objets, etc… sont des sources documentaires tout aussi fructueuses que les livres ou les actes officiels manuscrits ou imprimés. Ces derniers sont par ailleurs réinterrogés avec des grilles d’analyse nouvelles qui font la part belle au numérique et croisent les préoccupations des sociologues, des informaticiens et des gestionnaires de l’information. Les programmes de numérisation des données historiques (archives) et iconographiques (musées) obligent par ailleurs les professionnels du passé et des documents à renouveler leurs approches théoriques et méthodologiques. Qu’appelle-t-on document aujourd’hui en histoire et en sic ? Continuer la lecture de Sic&Histoire #1 – Journée scientifique du 8 novembre 2013