Le patrimoine à la télévision, une médiatisation par l’image qui néglige les savoirs…

Après la tenue de la dernière Journée Sic&Histoire#3, dont les réflexions sur les scénographies numériques des patrimoines devraient être prochainement publiées, nous poursuivons aujourd’hui le dialogue entamé depuis plusieurs années maintenant sur les médiations contemporaines du passé auprès de chercheurs et de professionnels en entamant avec ce nouvel échange une réflexion sur les usages télévisuels de l’Histoire1. Et c’est avec Thibault Le Hégarat, que nous introduisons cette réflexion. Docteur en Histoire contemporaine et rédacteur sur le carnet Patrimoine et télévision, Thibault Le Hégarat a consacré sa thèse aux représentations du patrimoine à la télévision. Cette thèse a donné lieu, dans le cadre d’un contrat post-doctoral, à la réalisation d’un dispositif de valorisation de ces travaux en ligne à travers une base de données éditorialisée présentant certaines vidéos du corpus d’émissions étudiées. Son activité d’enseignement est également perceptible au sein des différents discours de contextualisation élaborés… La Patrimathèque, puisque c’est le nom donné à ce dispositif éditorial, est donc l’objet de ce dialogue qui nous permet de commencer à réfléchir au rapport qu’entretiennent les médias « traditionnels », et plus particulièrement la télévision, au patrimoine. Continuer la lecture de Le patrimoine à la télévision, une médiatisation par l’image qui néglige les savoirs… 

  1. A ce sujet on pourra d’ailleurs aller relire sur ce carnet le témoignage de Julie Deramond qui avait participé en 2015 au tournage d’un numéro de la célèbre émission de Stéphane Bern,
    Secrets d’Histoire, sur Jeanne d’Arc : Jeanne d’Arc à l’heure médiatique. []

Sic&Histoire #3 – Journée scientifique du 23 novembre 2017

La 3e journée scientifique de notre réseau aura lieu le Jeudi 23 novembre 2017 à la Chartreuse de Villeneuve-Lez-Avignon (30). Soutenue par la fédération de recherche AGORANTIC, l’organisation et la responsabilité scientifique seront assurées par Julie Deramond, MCF en SIC à l’Université d’Avignon et es Pays de Vaucluse, Patrick Fraysse, MCF HDR en SIC à l’IUT de Toulouse 3 et Jessica de Bideran,  Ingénieure de recherche en SIC à l’Université Bordeaux Montaigne. Après une première réflexion interdisciplinaire sur les usages documentaires en Sciences de l’information et de la communication et au sein des sciences historiques, puis un second questionnement autour des notions de mémoire et d’histoire, cette journée aura pour thématique les scénographies numériques du patrimoine> Continuer la lecture de Sic&Histoire #3 – Journée scientifique du 23 novembre 2017 

Vulgariser autrement ? Internet et les nouveaux espaces de médiation de l’histoire

Alors que les textes de la journée Sic&Histoire#2 du 23 mars 2016 seront très prochainement publiés au sein de la revue Sciences de la société et que la prochaine rencontre Sic&Histoire#3 est prévue pour le 23 novembre 2017 prochain à Avignon1 Com’en Histoire accueille aujourd’hui une nouvelle auteure, Manon Champier alias Manon Bril, qui propose de revenir, dans le cadre de nos « Ateliers des médiations », sur son activité de youtubeuse spécialisée dans la vulgarisation de l’Histoire antique à travers sa chaîne « C’est une autre histoire ». Ce billet est l’occasion de revenir sur le terme de vulgarisation, de moins en moins utilisé aujourd’hui pour parler des pratiques de médiation, une activité pourtant renouvelée sur le web par différents acteurs…

Continuer la lecture de Vulgariser autrement ? Internet et les nouveaux espaces de médiation de l’histoire 

  1. Le programme est actuellement en cours de finalisation ; nous le publierons ici lorsque celui-ci sera définitif. []

Sentir pour ressentir, la médiation olfactive au service des œuvres d’art…

Poursuivant notre réflexion sur le concept de médiation, ce nouveau « Dialogue » qui ouvre l’année universitaire nous amène à questionner la médiation olfactive à travers les pratiques élaborées par les musées de Grasse. Sous cette appellation sont regroupés le Musée International de la Parfumerie (MIP), les Jardins du Musée International de la Parfumerie (JMIP), le Musée d’Art et d’Histoire de Provence (MAHP) et la Villa Jean-Honoré Fragonard (Villa). Nous remercions ici pour ses réponses Christine Saillard, actuellement Responsable du Service des Publics des musées de Grasse. Après un cursus en Médiation culturelle, patrimoine et spectacle vivant à l’université d’Aix-Marseille, celle-ci a en effet acquis plusieurs années d’expérience sur le terrain, principalement dans les musées de Grasse et au MIP : elle nous livre ici quelques clés de compréhension de ces nouvelles médiations…

Car la vue n’est plus aujourd’hui le seul sens sollicité chez les visiteurs de musées, toutes sortes de médiations proposent d’accéder aux œuvres différemment. Une médiation autour des sens se développe de plus en plus, à l’image du toucher avec les dispositifs tactiles initialement destinés aux seules personnes déficientes visuelles. Loin d’être anecdotique, la médiation sensible convoque un sens et l’exacerbe de façon complémentaire au regard traditionnel du public sur les œuvres.

Continuer la lecture de Sentir pour ressentir, la médiation olfactive au service des œuvres d’art… 

Réflexions sur la conception d’une exposition virtuelle

Ce billet fait suite à un mémoire réalisé au sein de l’ESIEA sous la direction de Xavier Villebrun et avec l’aide de Jessica de Bideran. Il s’agissait en l’occurrence de travailler sur la notion d’exposition virtuelle en interrogeant ce mot valise et en envisageant la création d’une exposition basée sur les techniques de réalité virtuelle. Ces notes, publiées dans « L’atelier des médiations », proposent un résumé de cette exploration, complétées et enrichies des remarques de Jessica de Bideran. Continuer la lecture de Réflexions sur la conception d’une exposition virtuelle 

Patrimoine et transmédia storytelling, vers une médiation augmentée…

Raconter une histoire, telle est la mission assignée depuis plusieurs années à la valorisation patrimoniale. Pour répondre à cette injonction, institutions et acteurs culturels expérimentent désormais de nouvelles formes de mise en récit de l’histoire en exploitant, par exemple, les multiples plateformes disponibles en ligne tout en les combinant à des dispositifs de médiation in situ plus traditionnels (visite guidée, application numérique, dispositifs interactifs, etc.). S’élaborent ainsi progressivement des stratégies de valorisation du patrimoine qui s’inscrivent dans une logique de convergence technologique et culturelle. Peut-on dès lors parler de transmedia storytelling1 pour définir ce type de processus de dissémination de contenus ? Ce concept, élaboré à partir des industries culturelles qui disposent de moyens financiers conséquents, ne subit-il pas quelques distorsions lorsqu’on l’applique à l’univers du patrimoine ? Cette question étant au cœur de MédiaNum2, programme de recherche action qui vise à interroger les pratiques de valorisation du patrimoine exploitant le transmédia storrytelling auquel je participe maintenant depuis plusieurs mois, j’ai souhaité associer Mélanie Bourdaa3, directrice de ce projet, à Com’en Histoire afin de l’interroger sur ces nouvelles pratiques. Continuer la lecture de Patrimoine et transmédia storytelling, vers une médiation augmentée… 

  1. Pour mieux comprendre ce concept, on pourra lire par exemple : Bourdaa Mélanie, 2012: « Le Transmedia : entre narration augmentée et logiques immersives », InaGlobal. []
  2. Pour en savoir plus, on pourra consulter le carnet de recherche dédié MédiaNum []
  3. Mélanie Bourdaa est actuellement Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Bordeaux Montaigne au sein du MICA. []
Première édition Museomix à Toulouse

La médiation-marathon Museomix

Pour cette sixième édition, le marathon créatif Museomix s’est déroulé le week-end du 11 novembre 2016 dans cinq pays, quinze villes et dix-sept lieux. Toutes ces institutions culturelles ont accepté de vivre simultanément l’événement Museomix, trois journées intensives pour repenser, réinventer le musée et proposer de nouvelles expériences au public. Pour cette première participation toulousaine, le Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, s’est lancé dans cette aventure, portant la promesse pour les visiteurs de « tester le musée du futur ». La présentation préalable de la « machine Museomix » et du discours qui l’accompagne permettent de tenter, quasiment à chaud, de questionner cet événement en tant que dispositif et en tant que processus de renouvellement des médiations muséales.

Continuer la lecture de La médiation-marathon Museomix 

La médiation du patrimoine restitué ou l’interprétation d’une mémoire fabriquée…

La ville de Laval expérimente depuis de longues années maintenant l’ensemble des technologies liées à la réalité virtuelle, du simple film en images de synthèse à l’application de visite en réalité augmentée. Facilitées par la création en 1999 du salon Laval Virtual, événement qui fait aujourd’hui référence au niveau international, ces diverses réalisations participent plus particulièrement à la valorisation patrimoniale de cette cité historique labellisée ville d’art et d’histoire. C’est fort de cette expérience que Xavier Villebrun, aujourd’hui directeur du patrimoine de la ville de Laval, a accepté de participer à notre rubrique « Dialogue ». Cet échange est l’occasion pour nous de poursuivre nos réflexions sur le concept de médiation. Il nous autorise aussi à envisager comment les outils et pratiques numériques liés à la réalité virtuelle peuvent être intégrés à une politique patrimoniale globale qui va de l’étude historique à sa restitution1 publique et culturelle. Après les musées et les centres de culture scientifique et technique, nous abordons donc aujourd’hui les médiations patrimoniales menées à l’échelle d’une ville.
Continuer la lecture de La médiation du patrimoine restitué ou l’interprétation d’une mémoire fabriquée… 

  1. Nous utilisons à dessein ce terme de restitution puisqu’il s’agit à la fois d’évoquer les multiples outils de médiation créés qui permettent de « rendre » aux publics une certaine vision de l’état passé de la ville en s’appuyant sur la re-construction virtuelle du patrimoine de cette ville. []

L’atelier des médiations ou Wikipédia au musée

La rentrée universitaire et le montage de projets pédagogiques est l’occasion pour Com’en Histoire d’ouvrir une nouvelle catégorie de publications qui vient enrichir la proposition éditoriale de notre carnet collectif, « L’atelier des médiations ». A travers cette nouvelle forme de billets, nous souhaiterions à l’avenir diffuser ici des réflexions qui vont naître des expériences et expérimentations que nous menons avec des étudiants mais aussi avec d’autres collègues dans le cadre de nos travaux d’enseignement et de recherche. « L’atelier des médiations » fera donc échos aux « Dialogues de Com’en Histoire » qui, pour leur part, vont continuer à s’enrichir de nouveaux entretiens réalisés auprès de professionnels de la médiation et de scientifiques interrogeant ce concept. Fidèle à l’esprit collectif de ce carnet, cette introduction est aussi l’occasion de lancer un premier appel à contribution aux étudiants et chercheurs, expérimentés ou pas, qui souhaiteraient présenter ici leurs travaux de recherche portant sur la médiation des patrimoines.
Continuer la lecture de L’atelier des médiations ou Wikipédia au musée 

Mise en exposition et mobilisation numériques des mémoires des bastides du Sud-Ouest

A l’occasion du dernier numéro de la revue Les Cahier du numérique, portant sur les mémoires en ligne et dirigé par Rémy Besson et Claire Scopsi, Patrick Fraysse et moi-même avons produit un article rédigé suite à la découverte, durant l’été 2015, de Bastideum, véritable centre d’interprétation de la bastide de Monpazier (24) ouvert en juillet 2013. Cet article interroge notamment l’impact du numérique sur la formation et la circulation de mémoires « patrimoniales » parfois concurrentes. Nous publions ici l’introduction de ce texte.

Continuer la lecture de Mise en exposition et mobilisation numériques des mémoires des bastides du Sud-Ouest